Vert-peche.fr

Faites vous un avis sur la pêche et découvrez les nouvelles techniques

Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas.

 

Geronimo

La pêche moderne vide les mers de leurs poissons

La pêche intensive s'est développée afin de répondre aux demandes de plus en plus importantes de la société de consommation. Malgré les régulations dont elle fait l'objet, on ne peut que constater l'épuisement de nos ressources halieutiques, qui sont trop sollicitées et qui, à terme, pourraient bien finir par disparaître. D'un point de vue écologique, la disparition de certains genres de poissons a un impact dangereux pour l'écosystème marin, et c'est pourquoi les gouvernements doivent renforcer leur vigilance vis-à-vis des pratiques de surpêche qu'ils cautionnent aujourd'hui.

 

Le problème du renouvellement des ressources

 

Bien que les nombres officiels mettent en avant une quantité plutôt stable des produits de la pêche, le temps que mettent les ressources à se renouveler est inégal et ne parvient pas à compenser la perte en ressources, d'où la diminution de celles-ci.

 

Cela est dû aux pratiques employées par les pêcheurs industriels. En effet, uniquement certains types de poissons sont recherchés, mais en raclant le fond des mers, les filets prennent toutes sortes d'animaux marins, qui sont rejetés à la mer. Le problème est que beaucoup d'entre eux ne survivent pas, particulièrement ceux qui vivent dans les profondeurs et qui meurent à cause de la différence de pression.

 

Pourtant, les gouvernements imposent des réglementations dans l'optique d'un "approvisionnement durable", une tentative de concilier les besoins de la société, l'économie de la pêche et la sauvegarde de l'environnement. Seulement, en dehors du cadre légal, les fraudes sont nombreuses. La pêche illégale concerne un tiers de la pêche mondiale et ses pratiques ne se préoccupent évidemment pas de respecter les mesures environnementales : pêche d'espèces en voie de disparition, non-respect de la taille minimale autorisée (qui vise à éviter de pêcher des spécimens trop jeunes).

 

On voit donc comment la surpêche menace de vider les océans de leurs poissons. Cependant, les préoccupations économiques déjà évoquées subissent un impact bien moindre que l'environnement, dont l'écosystème est menacé.

 

La menace de l'écosystème

 

A cause de la surpêche, plusieurs espèces très prisées se retrouvent menacées d'une disparition prochaine, comme par exemple la morue surpêchée au Canada, et le thon rouge au Japon. Le premier impact concerne la biodiversité, mais entraîne une suite de conséquences graves pour nos océans. En effet, la chaîne alimentaire s'en trouve bouleversée. Si certaines espèces disparaissent, d'autres prolifèrent (notamment des espèces jugées "indésirables" par l'homme, comme les méduses).

 

Le compromis pour un approvisionnement durable est le recours à l'aquaculture, c'est-à-dire la pêche en élevage, qui prend davantage d'importance dans le monde la pêche. En ce moment, elle représente 40% de la production mondiale. Il faut pourtant noter les controverses qui la caractérisent, dont fait partie la manière dont les poissons d'élevage sont nourris, et la préférence toujours orientée vers le poisson sauvage.

 

En somme, la baisse des ressources halieutiques causée par la surpêche montre la nécessité d'une plus grande régulation de la part des gouvernements, puisque les seuils sont encore trop élevés et empêchent le renouvellement de la production marine. La menace qui pèse ainsi sur l'écosystème ne concerne pas seulement l'impact sur les mers mais, à terme, l'avenir de l'alimentation de l'homme. Voici un article complet sur les enjeux et les solutions pour faire face à la pêche illégale: http://www.wwf.fr/?5140/Peche

 

 

Les chiffes de la surpêche

Les navires de la surpêche

La surpêche pose un vrai défi économique et écologique

Design by vert-peche.fr - 2017 copyright