Vert-peche.fr

Faites vous un avis sur la pêche et découvrez les nouvelles techniques

Quand le dernier arbre aura été abattu - Quand la dernière rivière aura été empoisonnée - Quand le dernier poisson aura été péché - Alors on saura que l'argent ne se mange pas.

 

Geronimo

Continuer à pêcher sans mettre en danger les océans

Le poisson est un animal marin à grand attrait nutritionnel. Une raison qui explique sa consommation en grande quantité par la population à travers le monde. Cependant, il faut savoir que la consommation a doublé au cours des trente dernières années et les stocks de poissons disponibles à l’échelle mondiale diminuent à vue d’œil chaque année. Selon les chiffres d’ailleurs, plus de 80% des stocks de poissons sont surexploités. Ce qui représente un grand danger pour l’écosystème marin et les océans. Et pour cause, la surpêche, qui engendre indéniablement un véritable effondrement de la population des poissons. La pêche durable se présente aujourd’hui comme étant la première et la meilleure alternative pour lutter contre la surexploitation des océans, mais qu’en est-il exactement ?

 

Comprendre la surpêche et son impact sur l’environnement marin

 

La surpêche, c’est lorsqu’on pêche trop de poissons par rapport aux réserves disponibles. Pourtant, c’est effectivement le cas de nos jours. Il y a trop de bateaux qui pêchent et plus assez de poissons dans les mers. Pour une meilleure aperçue de la situation, sachez qu’aujourd’hui, la morue de Terre Neuve a complètement disparu. Les thons albacores n’existent quasiment plus. La disparition de ces espèces dans l’écosystème marin cause indéniablement des perturbations. La population sous-marine est ainsi en grand danger. Pour le cas de la pêche profonde, qui est souvent réalisé en milieu industriel, leur longévité extrême ne permet pas un renouvellement des espèces. En effet, la faune profonde se caractérise par une croissance lente, leur maturation et leur reproduction étant supérieures à 100 ans pour la plupart des espèces. Rien qu’un passage de filet suffit donc à décimer toute une population. Cette dernière ayant mis plusieurs décennies, voire plusieurs siècles à survivre. D’ailleurs, la technique utilisée nécessite des filets lourds et immenses. Des filets pouvant racler jusqu’à 2000 mètres de profondeur sous la mer. Lors de son passage, ce ne sont pas seulement les poissons qu’il attrape, mais aussi des colonies de coraux, des poissons juvéniles, des tortues de mer ou encore des espèces qui se nourrissent dans le fond de l’eau. Ce qui représente un grand danger pour l’écosystème marin, en étant à l’origine de répercussions importantes sur le cycle de renouvellement. Voici un article expliquant les dangers de la pêche illégale sur les océans: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/10/06/97001-20151006FILWWW00430-les-oceans-menaces-par-la-peche-illegale.php

 

Les mesures prises pour lutter contre la surexploitation des océans

 

La surpêche représente un danger, non seulement sur l’écosystème marin. Il est donc primordial de mettre en place des plans d’action pour lutter contre ce phénomène. Des campagnes de sensibilisation sont réalisées par des organismes agissant dans la protection des océans et de l’écosystème marin face aux consommateurs. Effectivement, en ne consommant que des poissons pêchés durablement et avec modération, on prend déjà un grand part à la lutte. Les pêcheurs, eux, sont tenus de n’effectuer que de la pêche durable. Ceci, non seulement pour assurer leur ressource économique au quotidien, mais aussi pour subvenir aux besoins en poisson pour l’avenir. Du côté des acteurs industriels, les gouvernements ont rédigé un code de conduite pour la pêche responsable. Cependant, son application fait défaut jusqu’à maintenant. Dans les supermarchés et les poissonneries également, des sensibilisations pour ne fournir aux clients que des poissons issus de pêches durables et respectueuses des écosystèmes marins sont lancées. L’augmentation des réseaux de réserves marines et l’évolution de leur protection seraient aussi des plus efficaces pour lutter contre la surpêche.

 

 

Design by vert-peche.fr - 2017 copyright